CAMPUS : ÉTUDIER AU MAROC

Inscription connexion
event image

Départ pour le maroc : Dispositions pratiques à prendre avant le départ pour le Maroc

Dispositions pratiques à prendre avant le départ pour le Maroc


Tout candidat retenu pour une formation au Maroc doit :

  • Se procurer un carnet de vaccination ou un certificat médical attestant qu’il est vacciné, notamment contre la tuberculose et qu’il n’est atteint d’aucune maladie contagieuse;
  • Contracter une police d’assurance (assurance maladie, assurance décès…etc.) auprès d’établissements privés d’assurance;
  • Les candidats ayant déposé leur dossier pour une formation au Maroc doivent procéder à l’établissement de leur passeport;
  • Procéder auprès de l’Ambassade ou du consulat du Royaume du Maroc le plus proche de son lieu de résidence aux formalités d’obtention d’un visa d’entrée au Maroc portant la mention « étude ». Les adresses des Ambassades et consulats du Maroc à l’étranger sont disponibles sur le site internet du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération : www.diplomatie.ma;
  • Prévoir les moyens financiers nécessaires pour couvrir les dépenses relatives aux frais de dossier, de transport, de souscription au système d’assurance, de logement, …etc;
  • Se munir des originaux de tous les documents demandés.

Accueil, modalités d’inscription et de séjour au Maroc

Arrivée au Maroc et formalités administratives : A leur arrivée au Maroc, les étudiants sont soumis aux formalités d’usage aux postes frontières.

Change : Il est recommandé aux étudiants de procéder au change auprès des établissements bancaires agréés soit à l’aéroport soit à leur arrivée à Rabat. Les étudiants doivent, au préalable, se renseigner sur les devises étrangères convertibles au Maroc

Conditions de séjour au Maroc

Conformément à la réglementation en vigueur, l’étranger en séjour sur le territoire marocain, âgé de plus de 18 ans, doit être titulaire d’une carte d’immatriculation ou d’une carte de résidence renouvelable. Les mineurs âgés de moins de 18 ans, entrés au Maroc pour y poursuivre des études, reçoivent un document de circulation.

De ce fait, et après l’accomplissement des formalités relatives à son inscription, l’étudiant étranger doit se présenter, impérativement, auprès du service des étrangers relevant de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) dans sa ville de résidence pour l’obtention du titre de séjour au Maroc (la carte d’immatriculation ou le document de circulation), muni des documents suivants :

  • Photocopie certifiée conforme de l’attestation d’inscription ;
  • Photocopie du passeport ;
  • Photocopie certifiée conforme de l’attestation de bourse ;
  • Attestation de compte bancaire ou photocopie de l’attestation de prise en charge établie par l’Ambassade accréditée à Rabat pour les étudiants non boursiers ;
  • Certificat de résidence ou copie certifiée conforme du contrat de bail, ou du quitus du loyer ou d’eau et d’électricité ;
  • Certificat médical
  • Casier Judiciaire du pays de provenance (Pour la première année);
  • Photo d’identité (Carte de Séjour);
  • Timbre 100DH ;
  • Formulaire administratif établi par la DGSN dûment rempli par le postulant.

N.B. :

  • La carte d’immatriculation est remplacée provisoirement par le récépissé de la demande de délivrance ou de renouvellement du titre de séjour.
  • La carte d’immatriculation délivrée à l’étranger poursuivant des études au Maroc porte la mention « étudiant ».
  • En cas de changement de son lieu de résidence, l’étudiant étranger doit le déclarer aux autorités marocaines compétentes.
  • Tout étranger qui réside au Maroc sans être titulaire de la carte d’immatriculation ou de la carte de résidence est puni d’une amende de 5.000 à 30.000 dirhams et d’un emprisonnement de un mois à un an, ou de l’une de ces deux peines seulement.
  • La carte d’immatriculation est renouvelable chaque année ou chaque 3 ans
  • L’étudiant étranger dont la carte d’immatriculation ou la carte de résidence est arrivée à expiration doit procéder aux formalités de demande de son renouvellement, et ce dans les délais prescrits par la loi. Dans le cas contraire, et sauf cas de force majeure ou d’excuses reconnues valables, il sera puni d’une amende de 3.000 à 10.000 dirhams et d’un emprisonnement d’un mois à six mois, ou de l’une de ces deux peines seulement.
  • L’étudiant étranger doit quitter le territoire marocain à l’expiration de la durée de sa carte d’immatriculation, à moins qu’il en obtienne le renouvellement ou que lui soit délivrée une carte de résidence.

par, ADJIOU Laurent

Soyez la première à être informée des nouveautés